Comment choisir une solution de rapprochement bancaire ?

 

Au moment de choisir un outil de rapprochement bancaire, plusieurs critères de choix sont à prendre en compte. Nous les avons triés par ordre de priorité : 

 

  Données utilisées pour le rapprochement : Factures ou RSP ?
Comparer les factures émises aux sommes perçues est plus complet car il permet de déceler en plus les écarts de règlement, les factures non annoncées et non payées, les sommes hors tiers payant ou des factures payées mais non annoncées.

 

  Stratégies de rapprochement utilisées
Une solution de rapprochement automatique ne doit pas uniquement travailler sur la base de montants : 100€ annoncé ne se rapproche pas forcément d’un virement de 100€. En effet, il faut à minima prendre en compte :
L’origine du virement (afin de ne pas rapprocher par exemple un virement de la CPAM avec un RSP de la MGEN).
Les dates (afin de ne pas rapprocher une annonce de paiement de janvier 2010 avec un virement de juillet 2010).
D’autres éléments peuvent être étudiés : libellés des virements, date et fréquence habituellement constaté entre le RSP et le virement de l’organisme payeur….

 

  La performance
La qualité d'une solution de rapprochement bancaire s'apprécie selon plusieurs critères :
Le taux de rapprochement entre le nombre et le montant des virements rapprochés et le nombre et montant des virements reçus donne une première indication.
La mise en évidence des sommes facturées et non payées (partiellement ou totalement), des sommes perçues et non facturées, constitue la valeur ajoutée réelle de ce type de service.
Identifier ce qui s'est bien passé n'est en effet pas primordial puisque c'est en décelant ce qui n'a pas été payé que le risque de perte de marge pourra être couvert.

 

Retour au menu - Dossier tiers payant

 

Dossiers ou articles sur le sujet :

 Encaissement : les enjeux

 Contôle de l'encaissement

 

Raccourcis